Saint-Jean-de-Maurienne

De Maurienne Wiki, propulsé par #MauriennisezVous
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Panorama Saint-Jean-de-Maurienne (juillet 2018).JPG

wikipedia:Saint-Jean-de-Maurienne

carte

Chargement de la carte…

Site web

Contacts

Réseaux sociaux

Expositions

Saint-Jean-de-Maurienne/Expositions

Conférences

Saint-Jean-de-Maurienne/Conférences

Associations

Reportages Logo MATV 2020 (3).png

Histoire

Photos historiques

Etat de la sauvegarde : https://www.facebook.com/photo?fbid=10206378940251415&set=g.440522039427357

2018

Saint-Jean-de-Maurienne/Coupe du monde 2018

Photos historiques non datées

Photo : https://www.facebook.com/patrick.prat.9

Photo/texte : Lovato Frédéric

le train qui transportait la pierre à plâtre de l'ancienne usine de rochenoir à la combe à l'entrée du village ou elle était cuite dans les fours avant d'être broyé dans le moulin et ensachée à l'état de plâtre.

12238095 10206378940251415 7184961420079519425 o.jpg

Collections Jean Pierre Deleglise

Merci à Jean Pierre Deleglise pour son autorisation de publication


104882504 3476385859060943 5151820135717199140 n.jpg


A LA DECOUVERTE DU VIEUX SAINT-JEAN

Les romanichels se rendaient de village en village pour monnayer quelques piécettes en proposant des exhibitions exotiques. Ils étaient souvent accompagnés d’une roulotte traînée par un âne, d’un singe ou d’un chien, quelques fois d’un ours. Sur ces deux clichés pris près du monument aux morts, l’ours semble très bien domestiqué, humain pour tout dire.


129701878 4024064927626364 145153302809289640 o.jpg

129658218 4024065337626323 4966170218265578702 n.jpg

LA RUE SAINT ANTOINE

107963412 3549699955062866 16839843266212803 o.jpg

ETAPE 3. Place Fodéré

Nous abandonnons à regret la place dédiée à notre cher Docteur Fodéré et arpentons la deuxième partie de la rue Neuve (aujourd’hui rue de la république) en direction du clocher. Nous 
saluons la petite rue de la paix (rue Ronco) à notre droite qui autorise l’accès à la place du marché et arrivons au carrefour stratégique avec la rue saint Antoine qui dévale au sud 
et le passage sous la voûte, au nord, permettant d’accéder à la route des Arves en passant par la rue du collège étroite et pentue.

Texte : Jean Pierre Deleglise

Photos : Jean Pierre Deleglise


ETAPE 4. place du marché

La place du marché évoquée sur ces clichés a peu de ressemblance avec l’espace aujourd'hui. Dans la partie haute on discernait la tour de l’ancien hôtel de ville (le déménagement vers 
la mairie actuelle date de 1871) puis une bâtisse abritant plusieurs commerces, ensuite la rue de l’Orme, puis la halle aux grains (reconstruite en 1874) ainsi qu’un grand bâtiment 
occupé par l’imprimerie Vuillermet qui éditait le journal « l’indicateur de la maurienne » Très animée, cette place accueillait aussi les paysannes des hameaux voisins venues vendre 
leurs produits. Un œil avisé reconnaîtra le village d’origine des femmes en costume.


Texte : Jean Pierre Deleglise


Photos : Jean Pierre Deleglise

ETAPE 5 Le marché du samedi

Avec le marché du samedi, la foire est le rassemblement le plus conséquent de la ville. De tous les coins du canton déferlent les paysans et les éleveurs, partis tôt le matin avec 
leur bétail et leur charrette. La foire s’étend bien au-delà du pré de foire, réservé aux animaux et aux bancs de matériel agricole où charrues et outils sont exposés. La rue neuve 
(rue de la libération et rue de la république) est aussi envahie par les chalands qui déambulent écoutant les bonimenteurs, achetant victuailles, étoffes et rubans…

Texte : Jean Pierre Deleglise

Photos : Jean Pierre Deleglise

ETAPE 6. La rue neuve et les portiques.

Les travaux de construction de la rue neuve s’effectuent dans les années 1827-1832. Dans cette rue très passante de nombreux commerces fleurissent et les portiques érigés de part et 
d’autre de la chaussée abritent magasins et boutiques. Cette rue offre aussi une belle perspective sur les côteaux de bonne nouvelle et ses alignements de ceps de vigne. Le café 
Duverney, institution mauriennaise, propose une terrasse bienvenue et ombragée à côté de la mairie.

Texte : Jean Pierre Deleglise

Photos : Jean Pierre Deleglise

ETAPE 7. Du clocher au bar de la sous-préfecture.

A l’origine le clocher, accolé à l’église Notre-Dame, disposait d’une flèche monumentale. Le 24 févier 1794 - la révolution est aussi passée par Saint-Jean - la flèche et les quatre 
clochetons sont démolis défonçant au passage les voûtes de l’église Notre-Dame. C’est en 1801 que l’on reconstruit le toit du clocher, en beaucoup moins majestueux. 

Au cours de la promenade, à pied, en bicyclette, en voiture, on voit apparaître et se métamorphoser le café de la sous-préfecture.

L’association « le grand clocher de Saint Jean de Maurienne » a été créée pour reconstruire à l’identique l’imposante flèche. (photographie du projet parue dans le journal La 
Maurienne).


Photos : Jean Pierre Deleglise

ETAPE 8. De l’hôtel Saint-Georges au pont d’Arvan.

L’hôtel St-Georges est situé selon les éditeurs rue neuve, grande rue ou rue centrale. C’est le lieu de départ des circuits de montagne pour les cars alpins. En face de l’hôtel se 
trouve l’hôpital qui sera transféré à son emplacement actuel en 1931. On prend ensuite l’avenue du Mont Cenis appelée aussi avenue des platanes. C’est ici qu’est installé l’hôtel 
Chavanne qui s’agrandit et devient l’hôtel de l’Europe. Le pont qui enjambe l’Arvan permet de sortir de la ville vers l’amont.

Texte : Jean Pierre Deleglise

Photos : Jean Pierre Deleglise

ETAPE 11. L’usine des Plans et les bains de l’Echaillon.

Le projet de construction de l’usine Allais et Camargue prend forme en 1904. C’est le 29 juillet 1907 que l’aluminium commence à couler de la première série de cuves mais 
l’inauguration n’intervient que le 27 août 1910. L‘usine est encore bien modeste tout comme la ville de Saint-Jean qui compte à peine 3000 habitants. Les effectifs atteignent leur 
apogée avec 1355 personnes en 1946.

On trouve la trace des eaux thermales de l’Echaillon dans une charte de 1344. En 1900 la ville remplace une vieille baraque en planche par un bâtiment comprenant une salle de douche 
et huit cabines de bains. En 1902, espérant le développement des cures thermales, M.TRONEL y construit un hôtel attenant.

Texte : Jean Pierre Deleglise

Photos : Jean Pierre Deleglise

ETAPE 10. La place de la gare et le chemin de fer.

Lorsque la route de la gare (avenue Henri Falcoz) est ouverte en 1928, le chemin de fer est déjà arrivé à Saint-Jean depuis plus de 70 ans. L’inauguration 
officielle de la gare a lieu le 20 octobre 1856. Situé à 600 mètres du centre du bourg, l’arrêt devait d’abord être installé sur la rive droite de l’Arc mais 
devant les récriminations de la municipalité, l’emplacement actuel fut privilégié et la voie ferrée fit la prospérité de la ville.

Texte : Jean Pierre Deleglise

Photos : Jean Pierre Deleglise

1960

LE SAINT-JEAN DES ANNEES 60.

C’est à partir de 1950 que l’habitat s’éloigne du centre et franchit l’Arvan, mis en valeur par cette vue aérienne. Nous avons ensuite disséqué cette carte postale en trois parties qui permettent d’apprécier le développement des Chaudannes, de Rochenoire et des Clapeys.

103414585 3437480582951471 880758003940322107 o.jpg

Photo : Jean Pierre Deleglise


LE SAINT-JEAN DES ANNEES 50-60 Textes: Jean Pierre Deleglise

Les dernières vues plongeantes de Saint-Jean photographié du ciel....ou de la chapelle Bonne-Nouvelle. L'école Aristide Briand en cours de finition puis achevée. Le moulin des prés.


Photo : Jean Pierre Deleglise

1952

D’autres photos aériennes (1952) du fond Roger Henrard


1950

LE SAINT-JEAN DES ANNEES 50-60

J’ai fait les fonds de tiroirs. En vrac : rue de la libération, hôtels de l’Europe et hôtel de Savoie, Saint-Jean la nuit sous la neige ( photos Léger) et la rue du collège.

Textes : Jean Pierre Deleglise


Souvenons-nous que le bâtiment du tabellion récemment détruit abritait aussi une véritable institution saint-Jeannaise : le café DUVERNEY et sa terrasse ombragée… ici à la fin des années 50.

74791865 2903919099640958 6932932575660867584 o.jpg

Photo : Jean Pierre Deleglise


99112692 3366519053380958 6601858096845291520 o.jpg Photo : Jean Pierre Deleglise

98282766 3366520006714196 6037133991218249728 o.jpg Photo : Jean Pierre Deleglise

99142033 3366521903380673 5871568001299382272 o.jpg Photo : Jean Pierre Deleglise


LE SAINT JEAN DES ANNEES 50-60 Changement notoire entre l’âge d’or de la carte postale (1900-1920) pendant lequel les photographes immortalisent tous les quartiers et la moindre ruelle et les années modernes où les photographes se sédentarisent. La diffusion concerne surtout des vues générales, sans caractère, au détriment de scènes plus typées, mais aussi plus rapidement obsolètes. On est entré dans la période des cartes dites semi-modernes (1920 -1970). Les cartes à bords dentelés en sont les modèles les plus connus. Adieu ruelles typiques et commerçants besogneux, on se consacre à l’essentiel, pour Saint-Jean les portiques, la place de la cathédrale et quelques clichés aériens.

Texte : Jean Pierre Deleglise

1948

Textes & Photos : Jean Pierre Deleglise

FETES DE LA SAINT-JEAN 1948

1922

Textes & Photos : Jean Pierre Deleglise

Sur cette carte postale rédigée par Emile Salomon, libraire à Saint-Jean de Maurienne, on découvre au recto des annotations concernant la présence de la duchesse de Savoie et du maire M. Henri Falcoz lors du rassemblement des costumes de Maurienne le 2 juillet 1922

133590796 4085133468186176 357998753259457014 o.jpg

1908

A LA DECOUVERTE DU VIEUX SAINT-JEAN.

Cette carte-photo, oblitérée en 1908, affiche l’enseigne BOUCHERIE MODERNE TRIPERIE VALLIN. Au verso de la carte est rédigé à la main Boucherie GADEN, rue Saint Antoine, Saint Jean de Maurienne. Où était situé exactement ce commerce, peut-être reconnaissable par le balcon qui le surplombe. Dernière minute: Roland Spagnol précise que c'est aujourd'hui la boucherie Augert dans la rue Saint Antoine et que le balcon existe toujo… Afficher la suite


128883201 4015257735173750 1480869801707656907 o.jpg

1902

Photo : Jean Pierre Deleglise

101134825 3378867398812790 1975329500371615744 o.jpg

Notes et références

Modèle:Références