Saint-Etienne-de-Cuines

De Maurienne Wiki, propulsé par #MauriennisezVous
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stetiennecuines.png

wikipedia:Saint-Étienne-de-Cuines

carte

Chargement de la carte…

Site web

Contacts

Réseaux sociaux

Associations

Reportages Logo MATV 2020 (3).png

Histoire

Photos historiques

Photos et Textes : Jean Pierre Deleglise

NOS VILLAGES AUTREFOIS SAINT-ETIENNE-DE-CUINES. ( Première partie) L’usine de pâtes BOZON-VERDURAZ L’usine était située au coeur du village. Des centaines d’ouvriers ont travaillé ”aux pâtes” comme on nommait à l’époque cette fabrique créée par une famille Villarinche: les BOZON-VERDURAZ. Cette manufacture de pâtes connait un succès rapide dès 1884, les produits sont commercialisés sous la marque ”la ruche” et ”la lune”. La fabrique emploie 200 personnes en 1896, 400 en 1913 et près de 730 ouvriers en 1930 dont environ 450 femmes. En 1922 la production atteint 125 tonnes de pâtes par jour, en 1909 elle était de 27 tonnes. L’usine ferme ses portes en 1952. Les bâtiments sont laissés aux mains des démolisseurs qui ne laissent que des ruines. La commune rachètera les friches en 1965.



1950-1970

Photos et Textes : Jean Pierre Deleglise

NOS VILLAGES AUTREFOIS SAINT-ETIENNE-DE-CUINES. (quatrième partie) Années 50-70 Quelques décennies se sont égrainées et le village s’est profondément modifié et étendu. Les anciennes friches de l’usine de pâtes sont devenues propriétés de la commune en 1965. Les lotissements fleurissent au détriment des terres anciennement cultivées et progressivement abandonnées. Saint-Etienne-de-Cuines a définitivement tourné la page ”des pâtes” au début des années 50. Par bonheur il en reste des éléments de mémoire parfaitement relatés dans vos commentaires, de belles images en noir et blanc de cette époque révolue et quelques plaques émaillées conservées jalousement par leurs propriétaires. Ravi d’avoir passé quelques journées avec vous. Au revoir les Cuinains !


1904-1909

Photos et Textes : Jean Pierre Deleglise

NOS VILLAGES AUTREFOIS SAINT-ETIENNE-DE-CUINES. (Troisième partie) Dans les usines BOZON-VERDURAZ de nombreuses variétés de pâtes sont élaborées, mais aussi du riz, des semoules... La première marque ”la ruche” disparaitra vers 1919. La nouvelle appellation ”la lune” est apparue entre 1904 et 1909. Les distinctions récoltées lors des concours nationaux et internationaux contribuent à une belle promotion que l’entreprise saura exploiter à grand renfort de réclames et d’objets publicitaires. Des plaques émaillées s’accrochent sur les façades des épiceries. Des cartes postales représentant les costumes de Savoie ou des séries d’images de militaires, de drapeaux, d’aviation sont offertes à chaque achat de pâtes.


1896-1932

Photos et Textes : Jean Pierre Deleglise


NOS VILLAGES AUTREFOIS SAINT-ETIENNE-DE-CUINES. ( Deuxième partie) Dans la lignée des patrons paternalistes, Les BOZON-VERDURAZ construisent une cité ouvrière, un pensionnat pour loger les jeunes filles et autres biens immobiliers, offrent de somptueux banquets aux ouvriers et participent à de nombreuses oeuvres sociales. Ils contribuent aussi à la formation de diverses sociétés, pompiers, société musicale l’écho de la ruche.... Ils dirigeront aussi la commune pendant 36 années, de 1896 à 1932.